Comme Frédéric Lenoir, signez la pétition Si cette lettre s'affiche mal,
vous pouvez la consulter ici
Lettre d'info L214

Horreur à l’abattoir de truies de Briec en Bretagne

Exigeons sa fermeture immédiate

L214 dévoile aujourd'hui dans une nouvelle enquête l’immense souffrance des truies abattues à Briec dans le Finistère. L’abattoir appartient au groupe Les Mousquetaires, et fournit, entre autres, les magasins Intermarché.

Les images, présentées par l'écrivain et philosophe Frédéric Lenoir, montrent des pratiques et des installations non conformes à la réglementation, qui entraînent des souffrances extrêmes pour les 2 300 truies qui y sont abattues chaque semaine.


L’abattoir de Briec est spécialisé dans l’abattage des truies « de réforme ». Ces truies ont passé leur misérable vie dans un élevage intensif, la moitié du temps enfermées dans des cages, à donner naissance à des porcelets. Après 3 années de cette vie, souvent épuisées et parfois blessées, elles sont envoyées à l’abattoir, où le pire est à venir.

Attention, les images de cette vidéo sont difficiles. 
Vous pouvez signer la pétition sans la regarder.

Vidéo

Notre enquête montre des truies trop faibles pour se déplacer, électrocutées à leur arrivée à l’abattoir, puis treuillées au-dessus des vivantes jusqu’au poste de saignée. D’autres, paralysées de l’arrière-train, poussées dans les couloirs de l’abattoir à coups de pied et d’aiguillon électrique. Des cochons coincés dans les couloirs au point de devoir être tués sur place. Des truies paniquées à l’entrée du couloir de la mort, qui tentent de s'échapper et sont frappées à de nombreuses reprises.

Le box d’immobilisation est inadapté aux différentes tailles de cochons. L’opérateur utilise la pince à électronarcose (pince qui sert à électrocuter les cochons) pour contrôler les animaux paniqués, alors qu’elle devrait être exclusivement employée pour l’étourdissement des animaux. Ils reçoivent donc des chocs extrêmement douloureux. C’est horrible, et scandaleux.

Face à une telle cruauté, le temps presse. Merci de signer dès aujourd’hui la pétition adressée au ministre de l’Agriculture et au préfet du Finistère, pour exiger la fermeture immédiate de cet abattoir, et demander un audit généralisé de tous les abattoirs de France.


Une plainte pour sévices graves est déposée

Ces graves infractions avaient déjà été identifiées lors d’une inspection vétérinaire effectuée en 2016. Cinq ans plus tard, rien n'a changé. Les services de l’État laissent faire !

L214 porte plainte pour sévices graves commis envers des animaux auprès du procureur de la République de Quimper. Nous demandons à la justice de sanctionner sévèrement la direction de l’abattoir et les services vétérinaires du département. Des peines dissuasives s’imposent !

Nous comptons sur votre mobilisation, signez la pétition et partagez cette enquête.

Merci par avance d’agir pour les truies, 
L'équipe de L214

P.-S. Rillettes ou saucisson, rien ne peut justifier ces souffrances. Pour éviter que les cochons vivent cet enfer, le plus simple est de ne plus les manger. Végétalisons notre alimentation avec le Veggie Challenge.

Soutenir L214