Cauchemar pour des dizaines de cochons abandonnés

Courriel de Association L214 : Cauchemar pour des dizaines de cochons abandonnés

25/01/21 08:36
à :
détails
Signez la pétition Si cette lettre s'affiche mal,
vous pouvez la consulter ici
Lettre d'info L214

Des cochons morts et en putréfaction dans un élevage à l’abandon

Plainte et pétition en cours

Des dizaines de cochons ont été retrouvés morts, en état de décomposition, dans une porcherie des Côtes-d’Armor près de Saint-Brieuc. L’élevage a été fermé et les cochons ont été abandonnés à leur effroyable sort. Ils sont morts sur place, très probablement de faim, de soif ou asphyxiés par manque de ventilation. Une vision d’horreur et une situation qui ne doit pas se reproduire !

Vidéo

Attention, les images sont difficiles. 
Vous pouvez signer la pétition sans regarder la vidéo.



Délit d’abandon et fin tragique pour ces cochons

Les images que nous révélons sont terrifiantes, et les faits le sont encore plus : les équipements des salles de maternité ont été démontés, l’élevage a été fermé et les cochons ont été volontairement laissés là, à agoniser et à mourir. On découvre dans cet élevage des dizaines de cadavres, certains parfois presque à l’état de squelette, grignotés par les rats.

Une enquête devra déterminer les causes précises de la mort, mais il est certain qu’ils sont morts par manque de soins. Cedélit d’abandon est passible de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. L214 porte plainte pour cruauté et abandon d’animaux auprès du procureur de Saint-Brieuc.


Empêchons la récidive !

L’éleveur possède une autre porcherie toujours en fonctionnement, sur la même commune que l’élevage abandonné. Il est adhérent à un groupement, la Cooperl, qui est censé accompagner les éleveurs « à élever des animaux dans des conditions sanitaires optimales et garantir leur bien-être. » Quelle ironie ! Comment est-il possible que la Cooperl n’ait pas remarqué que l'éleveur ne livrait plus de cochons à l’abattoir en provenance de cet élevage ? Comment le vétérinaire chargé du suivi de l’élevage au nom du groupement a-t-il pu passer à côté de cette situation catastrophique ? La même question se pose pour les services vétérinaires du département.

Ce mouroir, qui interroge sur la capacité de l’éleveur à gérer un élevage, doit amener les autorités à intervenir d’urgence et ordonner une fermeture administrative immédiate de toutes les exploitations de cet éleveur. Cette horreur ne doit plus jamais se reproduire ! Signez la pétition pour soutenir notre demande.


Et bien sûr, nous comptons aussi sur vous pour partager cette pétition !

icône facebook icône twitter icône email

Merci d’agir à nos côtés,
L'équipe de L214

Soutenir L214


Association L214 CS20317 LYON 08 Cedex 69363 France